Risques Sanitaires en Rhône Alpes

Site officiel de la Région Rhône-Alpes
ARS

Dernière mise à jour le 10 Septembre 2018

› Accueil › Risques infectieux › Grippe saisonnière › Au fil de l'actualité

Dernières minutes

print

Le 18 Décembre 2017 - Anticipation sur l'épidémie de grippe 2017-2018 en ARA

Les données préliminaires de surveillance épidémiologique de la grippe pour la semaine en cours (semaine 50) font état d’une augmentation des indicateurs sur notre région de façon soutenue. Cette dynamique amène l'ARS ARA à considérer que l’épidémie de grippe en ARA commencera tôt dès le mois de décembre dans notre région, impactant potentiellement l’organisation des soins durant les fêtes de fin d’année. Tous les types de virus grippaux saisonniers circulent actuellement. C’est une situation souvent observée en début d’épidémie, qui ne permet pas d’apporter des éléments d’appréciation sur les caractéristiques futures de l’épidémie à ce stade. Par ailleurs l’épidémie de bronchiolite qui a débuté en ARA en semaine 47, n’a pas encore atteint son pic et devrait se poursuivre de façon concomitante au moins jusqu’à mi-janvier 2018.  

 

Ces données nous ont été communiquées par la Cire ARA (Santé publique France) qui diffuse de manière hebdomadaire un point épidémiologique auquel vous pouvez vous inscrire par mail (ARS-ARA-CIRE@ars.sante.fr) ou les consulter directement via ce lien.

 

Au vu de ces éléments, il nous semble opportun d’insister de nouveau auprès de la population et des professionnels de santé sur :

  • Le caractère essentiel de la vaccination conférant une protection 10 à 15 jours après l’injection. Les personnes concernées doivent donc rapidement l’envisager dans les jours à venir si elles ne se sont pas encore fait vacciner. Au-delà de cet objectif de protection individuelle, la vaccination a également un objectif de protection collective. C’est pourquoi elle est également recommandée pour les sujets qui sont en contact des sujets à risque (entourage familial et professionnel) et en particulier les professionnels des établissements accueillant les personnes les plus vulnérables (consulter les documents suivants : Aide-mémoire sur la vaccination antigrippale et une affiche 'Adoptez les bons gestes pour protéger les plus fragiles'). 

  • L’importance des mesures d’hygiène de base comme se laver les mains très régulièrement à l’eau et au savon ou à l’aide d’une solution hydro-alcoolique, se moucher dans un mouchoir en papier et le jeter après usage, éternuer dans son coude ou encore porter un masque si l’on est malade et que l’on risque d’être en contact avec des sujets à risque de complications. Ces gestes barrière se déclinent dans les structures de soins par l’application stricte des précautions d’hygiène standard et complémentaires le cas échéant. Nous vous rappelons que les Equipes Mobiles d'Hygiène, les Equipes Opérationnelles d’Hygiène, le CPIAS et l’ARS sont les ressources de proximité pour vous appuyer dans leur mise en œuvre.

 

Le 30 Décembre 2016 - Grippe en région Auvergne-Rhône-Alpes : Forte intensification de l'épidémie

Forte intensification de l'épidémie au cours de sa 2ème semaine :
- Doublement de l'incidence des syndromes grippaux vus en consultation de ville
- Doublement de la part d'activité liée à la grippe dans les services d'urgence
- Forte  augmentation  du  nombre  de  cas  graves  de  grippe  admis  en  réanimation  et d'épidémies d'infections respiratoires aigües en collectivités de personnes âgées
- Circulation quasi-exclusive du virus A(H3N2)
- Impact très marqué sur les 65 ans et plus
A ce stade, pas de caractéristiques plus sévères des cas graves et des épidémies en collectivités de personnes âgées par rapport aux saisons précédentes.

Le 27 Décembre 2016 - Recommandations concernant l'épidémie précoce de grippe saisonnière

L’épidémie de grippe est actuellement en cours dans les 13 régions métropolitaines. Le virus dominant est le virus A (H3N2) qui généralement impacte fortement les personnes âgées. A ce titre, les établissements de santé pourraient être particulièrement impactés par la prise en charge en urgence de patients atteints par les virus hivernaux, alors que la période de congés de fin d’année est commencée.
Nous vous demandons donc une vigilance particulière lors de vos consultations. Il est recommandé de ne réorienter vos patients vers les urgences que dans les cas le nécessitant. La Direction générale de la santé rappelle l’intérêt de la vaccination pour certaines populations. Elle est efficace sur la souche circulante, et elle peut encore être pratiquée pendant quelques jours.
Les collectivités de personnes âgées sont particulièrement concernées et il est important d’identifier rapidement les premiers cas pour mettre en place, dans les plus brefs délais, les mesures barrières et les traitements permettant de contrôler la transmission du virus grippal.
L’utilisation précoce des traitements antiviraux pour les personnes fragiles symptomatiques a mis en évidence chez ces patients une réduction de la durée d’hospitalisation, de la durée de la maladie ainsi que des formes sévères. La décision de mettre en place ce traitement ne doit pas attendre la confirmation virologique du diagnostic.
Afin de suivre la situation au plus près, vous pouvez vous rapprocher de votre ARS qui est informée quotidiennement de l’évolution de la situation. En cas de difficultés majeures, vous veillerez à alerter sans délai votre ARS via son point focal régional.

Pour plus d’informations sur la situation épidémiologique :

Le 21 Décembre 2016 - Surveillance de la grippe en Auvergne-Rhône-Alpes.

- 1ère semaine d'épidémie
- Augmentation très importante des indicateurs de surveillance de la grippe entre la 2ème semaine de décembre (2016-49) et la 3ème (2016-50)
- Virus prédominant circulant en population générale: AH3N2
- Au cours de la 1ère semaine d'épidémie, impact important chez les 65 ans et plus en termes d'hospitalisations après passages aux urgences
- 23 cas graves signalés par les services de réanimation depuis le 1er novembre 2016

Le 7 Décembre 2016 - Vacciner la femme enceinte contre la grippe

C'est protéger la mère et protéger l’enfant à naître. Communiqué de presse conjoint de la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française (Groupe «Vaccination et Prévention»); du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français; et du Conseil National de l’Ordre des Sages-Femmes, 9 novembre 2016

Qualité de l'air en Rhône-Alpes

Source : Air Rhône-Alpes

Mise à jour quotidienne

Accès Réservé