Risques Sanitaires en Rhône Alpes

Site officiel de la Région Rhône-Alpes
ARS

Dernière mise à jour le 10 Septembre 2018

› Accueil › Risques environnementaux › Champs électromagnétiques › Au fil de l'actualité

Dernières minutes

print

Le 15 Juin 2015 - Exposition aux radiofréquences et santé des enfants

L'ANSES a réalisé un rapport d'expertise collective "pré-définitif", qu'elle propose en consultation publique en ligne, ouverte jusqu'au 15 juillet 2015. L’objectif est de recueillir des données et commentaires scientifiques complémentaires qui pourront être pris en compte dans la version finale du rapport d’expertise.
Pour en savoir plus

Le 12 Février 2015 - Loi visant à limiter l'exposition aux ondes électromagnétiques

Cette loi a été publiée au Journal Officiel du 10 février 2015. Un décret devra être publié qui définira les valeurs limites des champs électromagnétiques émis par les équipements utilisés dans les réseaux de communications électroniques ou par les installations. L'ANSES est chargée d'assurer une mission de veille et de vigilance en matière de radiofréquences. 
LOI n° 2015-136 du 9 février 2015 relative à la sobriété, à la transparence, à l'information et à la concertation en matière d'exposition aux ondes électromagnétiques

Le 8 Octobre 2014 - Champs électromagnétiques d’extrêmement basse fréquence

le Ministère en charge de la santé a publié en février 2014 un guide pratique : Champs électromagnétiques d’extrêmement basse fréquence. Effets sur la santé.

Le 24 Janvier 2014 - Deux textes adoptés par l'Assemblée nationale dans le domaine de la santé environnementale

L'assemblée nationale a adopté :
- un texte pour limiter l'exposition aux ondes électromagnétiques
- un texte sur l'encadrement de l'utilisation des produits phytosanitaires : l'usage des pesticides par les collectivités locales et les particuliers sera progressivement interdit.
Site de l'Assemblée Nationale 

Le 16 Octobre 2013 - Radiofréquences et santé

Les conclusions de l’évaluation des risques menée par l'ANSES ne mettent pas en évidence d’effets sanitaires avérés. Certaines publications évoquent néanmoins une possible augmentation du risque de tumeur cérébrale, sur le long terme, pour les utilisateurs intensifs de téléphones portables. Les conclusions de l’expertise sont donc en cohérence avec le classement des radiofréquences proposé par l’Organisation mondiale de la santé (CIRC) comme « cancérogène possible »  pour les utilisateurs intensifs des téléphones mobiles. Par ailleurs l’expertise fait apparaitre, avec des niveaux de preuve limités, différents effets biologiques chez l’homme ou chez l’animal dont certains avaient déjà été rapportés en 2009 : ils peuvent concerner le sommeil, la fertilité mâle ou encore les performances cognitives. Compte tenu de ces éléments, il n’apparaît pas fondé, sur une base sanitaire, de proposer  de nouvelles valeurs limites d’exposition pour la population générale.
Toutefois, l’Agence note que l’évaluation des risques ne peut être conduite à ce jour pour différents effets potentiels en l’absence de données disponibles chez l’homme ou chez l’animal et que l’impact potentiel des protocoles de communication mis en œuvre (2G, 3G, 4G) apparaît faiblement documenté.L’Agence souligne également le développement massif des usages des radiofréquences dans les environnements extérieurs ou intérieurs, conduisant à une exposition subie grandissante  de la population. Par ailleurs, si des travaux récents menés au niveau national montrent une exposition globale faible au regard des valeurs limites d’expositions actuellement utilisées pour les zones géographiques investiguées, ils témoignent néanmoins de l’existence de zones d’expositions notablement plus importantes, expositions qui pourraient être technologiquement réduites. Dans ce contexte, même si les téléphones mobiles constituent la principale source d’exposition pour les utilisateurs, il apparaît que  les  expositions environnementales de la population générale et leurs variations temporelles devraient être mieux documentées.
Avis de l’Anses, Rapport d’expertise collective, octobre 2013

Qualité de l'air en Rhône-Alpes

Source : Air Rhône-Alpes

Mise à jour quotidienne

Accès Réservé